L'Arrache Rire - SAISON 2019 !

2019-Black comedy de Peter Shaffer
l'Affiche
2019-Black comedy de Peter Shaffer
Remise de dons à l'association "la Brise"
2019-Black comedy de Peter Shaffer
2019-Black comedy de Peter Shaffer
2019-Black comedy de Peter Shaffer
2019-Black comedy de Peter Shaffer
2019-Black comedy de Peter Shaffer
2019-Black comedy de Peter Shaffer
2019-Black comedy de Peter Shaffer
2019-Black comedy de Peter Shaffer
2019-Black comedy de Peter Shaffer
2019-Black comedy de Peter Shaffer
2019-Black comedy de Peter Shaffer
2019-Black comedy de Peter Shaffer
2019-Black comedy de Peter Shaffer
2019-Black comedy de Peter Shaffer
2019-Black comedy de Peter Shaffer
2019-Black comedy de Peter Shaffer
2019-Black comedy de Peter Shaffer
2019-Black comedy de Peter Shaffer
2019-Black comedy de Peter Shaffer
2019-Black comedy de Peter Shaffer
2019-Black comedy de Peter Shaffer
2019-Black comedy de Peter Shaffer
2019-Black comedy de Peter Shaffer
encore une belle saison artistique !!

PSouffleurSaison 2019 : " BLACK COMEDY "

Ca y est c'est fini pour cette saison....

Petite particularité, nous n'aurons pas pour une fois le coup de Blues habituel, maiis plutôt le coup de black.

L'Arache Rire vous fait 2000 Merci pour vottre soutiens et vos encourragements et vous dit à très bientôt.

Toute l'équipe de l'Arrache Rire

 

                                                                

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

 Informations sur la pièce : L'AMUSE GUEULE

Résumé

Recette d’un spectacle gouleyant :
« Oubliez sur un palier : Yan, un peintre réputé, Florence son flirt du moment, Boris un artiste maudit et Eva la fiancée de Boris. Remuez vigoureusement. Faites monter /descendre dans l’ascenseur ou passer le tout par la fenêtre, en tenue sélecte ou en lingerie coquine, vous obtiendrez : un vrai Vaudeville à la Feydeau ! »
Revenu et pimenté à la sauce Gérard Lauzier :« L’Amuse Gueule ». Bon appétit !
Bien sûr, il faut aimer rire ! Ne serait-ce qu’un petit peu et la mécanique, extrêmement bien huilée de Gérard Lauzier fait le reste. Imbroglios, quiproquos, malentendus s’enchaînent à un rythme endiablé vous laissant bien difficilement le temps de reprendre votre souffle.
Et pour ceux qui ont repris du dessert et qui, du coup, ont raté le début … Yan est amoureux de Florence, une femme mariée, et lui donne rendez-vous dans son appartement. Malheureusement Yan a des voisins encombrants : Boris, un artiste sans talent et sa jeune femme Eva qui se jouent constamment la comédie de la jalousie meurtrière et de la rupture. Le matin dudit rendez-vous, Boris oublie son attaché-case chez lui. Eva en petite tenue, sort en courant derrière lui. Trop tard ! La porte claque ! Eva décide de sonner chez son voisin et lui demande de passer par son balcon pour aller lui ouvrir la porte. Yan qui attend Florence, son nouveau flirt, est plutôt réticent, mais finit par accepter de voler au secours de cette voisine contrariante en tenue si légère. L’escalade s’avère plus longue que prévue. Le téléphone sonne, après plusieurs sonneries, Eva se décide à décrocher. Au bout du fil, Florence …..
Dégustation offerte par Annie DELAUNAY à la mise en scène,
Servie par : Patricia RUBLON, Thierry JOUAUX, Laëtitia JOUAUX, Olivier LABBE, Béatrice LE CLANCHE, Xavier ROUVRAIS, Hervé BROUAZIN, Morgan SEBODE, Eric CHOLLET, Lucile RIO et/ou Floriane ROUILLE.
Joomla templates by a4joomla